La radio et la télévision centrafricaine désormais sur satellite

Publié le par centrafrique-nouvelle

Les structures ont désormais changé, la ’’télé Centrafrique’’ appelée par certains compatriotes ‘’télé Bangui’’, parce qu’elle couvre que la capitale, sera à partir de maintenant avec sa monté sur satellite regardée sur tout le territoire national et au delà de ses frontières, c’est-à-dire en Afrique, en Europe et ailleurs.

 

La cérémonie du lancement officiel avait eu lieu ce mardi dans l’enceinte de la télévision Centrafricaine, sous le très haut patronage du Président de la République, Chef de l’Etat, assisté du Président de l’Assemblée Nationale, des membres du gouvernement, des chefs de mission diplomatique et consulaire accrédité en République Centrafricaine, des représentants des institutions républicaines. En effet, cette modernisation de la Télévision et de la Radio Centrafricaine par la déportation de ses signaux sur satellite a été l’initiative du Ministre chargé de la communication, Alfred Taïnga-Poloko qui constat depuis 37 ans d’existences, que cette Télévision a été dépourvu de tout matériel en bon état de fonctionnement, elle ne couvre pas la totalité du pays et émet que 8 heures de temps par jours. L’initiative a été commencé par le basculement en mode continu le 1er juin 2011, c’est-à-dire la télévision centrafricaine émet 24h/24. Pourtant, la Télévision Centrafricaine (TVCA) est l’une des premières télévisions de l’Afrique centrale qui a diffusé ses premières émissions en 1974, elle est aussi l’un des principaux organes de communication en République Centrafricaine mais confronté à des difficultés d’obsolescences des équipements de couverture nationale et de fonctionnement due au personnel peu qualifié pour assurer le relève des ceux appelés à valoir leur droit à la retraire ou décédés. Dans son discours, le Directeur général de la télévision centrafricaine tient à remercier le Président de la République, le gouvernement et les partenaires par rapport à l’important don des matériels techniques, d’une valeur de plus de 147 millions de Franc CFA, qui a permis de réhabilité d’une part, du studio et de la régie A et B, hors d’usage depuis 1995 et d’autre part de renforcer sa capacité. D’après lui, avec cette monté, la télévision centrafricaine, dotée des matériels technique de meilleurs qualité, est toujours confronté à un manque notoire du personnel qualifié enfin, de produire des émissions de qualité et de différentes genres, mais également de pouvoir exploiter avec maîtrise ces déférents matériels. Les travaux d’installation de ces équipements qui ont permis le renforcement du studio, de la régie B et A de la Télé Centrafrique a été entièrement exécuté par les cadres techniques du département de la communication. Durant 6 mois, ces travaux ont permis d’améliorer la qualité des images de la télévision centrafricaine par l’introduction de l’informatique dans la chaine de production, la diffusion des bands, annonce et l’identification de la télé Centrafrique par un logo. « Ce déport des signaux de la radio et télé Centrafrique sur satellite permet à tous nos concitoyens et aux amis de la République Centrafricaine, de l’intérieur tout comme ceux de l’extérieur de recevoir les émissions de télé et radio Centrafrique 24 h/24», a déclaré le Ministre de la Communication Alfred Taïnga-Poloko. Après 53 ans pour la radio diffusion centrafricaine et 37 ans pour la télévision Centrafricaine, les émissions de ces deux médias sont désormais reçues sur satellite, tant sur le territoire nationale que dans d’autres pays. Le satellite W3C qui vient d’être lancer dispose de quatre (4) faisceaux descendants couvrant l’Europe de l’Est, l’Europe Centrale, l’Afrique sub-saharienne, l’Afrique Sud-est et l’Océan Indien. « Nous avons privilégié le spot qui couvre l’Afrique sub-saharienne et Madagascar en attendant de finaliser avec les partenaires les négociations pour intégrer les autres faisceaux », a ajouté le ministre. Signalons que le déport de ces signaux a été possible grâce à l’appui des compatriotes Chinois, qui ont préfinancé les travaux à hauteur de 500 mille dollars, les équipements démontés et l’installation ainsi que la location du segment satellitaire. Pour cela, il serait mis sur pied une Agence de Communication de Marketing et de Publicité (ACMP) qui aura pour mission, d’améliorer les recettes de l’Office de Radio diffusion et Télévision Centrafricaine (ORTCA) et de financer les charges relative non seulement à la location du segment satellitaire mais aussi au développement du secteur de communication en République Centrafricaine. Emery Elvis Pabandji

Publié dans Nation

Commenter cet article