Frustrer, le Président François Bozizé décide de mettre un terme aux exactions de Baba Ladé

Publié le par centrafrique qui gagne

 

 

 

 

 

 

 

Lors de sa dernière déclaration à la nation, le président de la République n’a pas fait mystère de son intention de lâcher l’armée nationale contre le rebelle Baba Ladé. François Bozizé qui a pris son temps pour négocier est obligé de passer à la vitesse supérieure. A dire vrai, cette démarche n’augure pas d’un avenir radieux pour le Général Baba Ladé qui se croit en territoire conquis.

Le Président de la République est désormais très remonté contre le Général Baba Ladé, ce rebelle tchadien refugié en République Centrafricaine. Depuis quelques temps, plusieurs attaques meurtrières sont planifiées et exécutées par les rebelles pilotés par Baba Ladé dont un dernièrement au reveillon de 2012 à Kabo. Des paisibles citoyens sont aussi dépouillés par les hommes de Baba Ladé qui font aussi voir de toutes les couleurs aux peulhs et autres éleveurs.

Des démarches ont été menées par le gouvernement Centrafricain qui était pour le règlement pacifique de ce dossier. Le médiateur de la République a été mis à contribution. Malheureusement, Baba Ladé est resté droit dans ses bottes. Il n’a jamais tenu ses promesses. Bien au contraire, il a enfoncé le clou davantage. Sur le terrain, le constat est très amer. Les derniers évènements du village Liby et ceux de Pindao ont démontré que Baba Ladé reste intraitable. Certains diront qu’il n’est pas un enfant de chœur.

François Bozizé qui s’adressait à la nation à la veille du nouvel an n’a pas mâché les mots. Le président de la République est très clair. Il n’a pas voulu entrer dans des détails. Sinon, il a sommé Baba Ladé de mettre fin aux multiples exactions. Encore mieux, il a exigé que Baba Ladé quitte plus vite le territoire centrafricain.

Tout comme le ministre délégué à la défense nationale, le locataire du palais de la renaissance a rappelé que l’armée ne restera pas les bras croisés. La grande muette fera son travail le moment venu. Il s’agit là d’un avertissement solennel. Baba Ladé doit tirer les leçons qui s’imposent. Lui qui a été prié de plier bagage depuis presque un mois. Le comité consultatif permanent des nations unies chargé des questions de sécurité en Afrique Centrale a mis un accent sur ce point.

Baba Ladé a vraiment franchit le rubicond. Ce rebelle Tchadien a plusieurs fois défié le gouvernement centrafricain. A l’heure où cet article est sous presse, il cherche toujours à étendre ses tentacules. Certains de ses hommes ont été repérés à la porte de la capitale. Pour preuve, leur irruption chez le premier ministre à Damara où ils auraient volé des bœufs. Ce qui est vraiment marrant, les hommes de Baba Ladé se permettent d’organiser des patrouilles. Plusieurs préfectures du pays sont infestées par la présence des rebelles de Baba Ladé qui sèment le vent à tout bout de champ.

Publié dans Nation

Commenter cet article