Centrafrique : les conducteurs de taxis et bus protestent contre la hausse de prix de carburant

Publié le par centrafrique qui gagne

 

 

 

taximan-banguissois.jpg

 

taxi-banguissois.jpg

 

 

 


 Les conducteurs de taxis et bus observent un arrêt de travail d'une journée ce mercredi à Bangui pour protester contre la hausse de prix de carburant entrée en vigueur le 1er janvier dernier, a annoncé leur syndicat.


La décision a été prise mardi après-midi au cours d'une assemblée générale extraordinaire au cours de laquelle les conducteurs de taxi et bus se sont dits "indignés" par cette situation parce qu'ils n'ont pas été officiellement informés de la décision du gouvernement avant son entrée en vigueur.

 

"Nous n'avons pas été informés ni associés à la décision d'augmentation de prix du carburant de 30 FCFA par litre à la pompe. Nous allons observer un arrêt de travail d'une journée pour alerter le gouvernement. Ensuite l'assemblée générale va lancer un préavis de grève au niveau du département des transports pour les prochaines négociations", a indiqué le secrétaire général des conducteurs de taxis et bus de Bangui, Brice Pordiam.

 

"C'est la 3ème fois consécutive en cinq ans que le prix du carburant à la pompe a été revu en hausse; d'abord en 2007 ensuite 2010 puis en 2012. Or le prix des transports n'a pas été révisé et cela a un impact négatif sur les conducteurs qui ne peuvent pas honorer leurs engagements vis-à-vis des propriétaires de véhicules en matière de recette", a-t-il relevé.

 

Depuis le 1er janvier, il y a eu hausse de 30 FCFA portée sur tous les produits pétroliers à la pompe en Centrafrique. Le pétrole lampant passe de 600 à 630 FCFA le litre, l'essence de 810 à 840 FCFA et le gas-oil de 800 à 830 FCFA.

 

Les transports sont perturbés ce mercredi à Bangui à cause de cet arrêt de travail des conducteurs de taxis et bus, et seuls quelques bus de la Société nationale de transport (SONATU) fonctionnent encore.

Publié dans Social

Commenter cet article