Bangui : La région des Grands lacs lutte contre les groupes rebelles

Publié le par centrafrique qui gagne

<!-- /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:"Times New Roman"; mso-fareast-font-family:"Times New Roman";} h2 {mso-margin-top-alt:auto; margin-right:0cm; mso-margin-bottom-alt:auto; margin-left:0cm; mso-pagination:widow-orphan; mso-outline-level:2; font-size:18.0pt; font-family:"Times New Roman"; font-weight:bold;} a:link, span.MsoHyperlink {color:blue; text-decoration:underline; text-underline:single;} a:visited, span.MsoHyperlinkFollowed {color:purple; text-decoration:underline; text-underline:single;} p {mso-margin-top-alt:auto; margin-right:0cm; mso-margin-bottom-alt:auto; margin-left:0cm; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:"Times New Roman"; mso-fareast-font-family:"Times New Roman";} @page Section1 {size:595.3pt 841.9pt; margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt; mso-header-margin:35.4pt; mso-footer-margin:35.4pt; mso-paper-source:0;} div.Section1 {page:Section1;} -->

La Conférence internationale pour la région des Grands Lacs (CIRGL) envisage de mettre en place un comité central de coordination à Goma au Nord-est de la République Démocratique du Congo (RDC) et créer des stratégies visant à neutraliser les groupes

Armés qui menacent la paix dans la région, selon une dépêche de l’agence Missionary International Service News Agency Srl (MISNA).

 proposition a été faite au cours de la rencontre des responsables des services secrets des 11 États membres de la Conférence internationale pour la région des Grands Lacs ouverte mercredi 22 février à Lubumbashi en République démocratique du Congo (RDC).

 Selon la dépêche de MISNA, la réunion de Lubumbashi vise des actions contre des groupes rebelles tels que les Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (Fdlr), qui opèrent en République Démocratique du Congo, les Maï-Maï ou encore les déserteurs rwandais passés à la lutte armée et les hommes du mouvement burundais des Forces nationales de libération (Fnl).  Toutefois, l’accent est surtout mis sur l’Armée de résistance du seigneur (LRA) de Joseph Kony qui sévit dans la région depuis 25 ans.  

 En novembre dernier, ces mêmes dirigeants s’étaient rencontrés à Bujumbura (Burundi) pour jeter les bases d’une coopération renforcée et d’éventuelles opérations militaires conjointes contre ces “forces négatives”. La Déclaration de Nairobi adoptée par la CIRGL le 15 décembre 2006 engage les gouvernements des Etats membres à coopérer dans le cadre de la lutte contre les groupes rebelles et de la gestion conjointe de la sécurité.

 Selon un responsable des services secrets congolais cité par l’agence MISNA, les travaux de Lubumbashi devraient également porter sur la lutte contre l’exploitation illégale des ressources naturelles, qui alimentent de nombreux conflits dans la région.

 

Publié dans Nation

Commenter cet article